Comment jouer ?

2 niveaux d’apprentissage, dès 3 ans et selon la maturité de chacun avec :

  • la boite Niveau 1 – les sons qui « durent » :
    les voyelles et les consonnes dont on peut faire durer le son : a, e, i, o, u et f, s, ch, v, z, j, r, l, m, n
  • la boite Niveau 2 – les sons qui « explosent » : les consonnes dont on ne peut pas faire durer le son : b, d, g, p, q, t, c, k et les lettres « coquines » : w, x, é, è, y, c, g.

2 niveaux d’apprentissage, dès 5 ans et selon la maturité de chacun avec :

  • la boite Niveau 3 – les graphies complexes (disponible fin octobre 2016):
    ou, oi, au, eau, ei, ai, eu, é-er-et-les-elle, on, en, an, in, ain, ein, ien, ph.
  • la boite Niveau 4 – les graphies complexes pièges  (à paraitre prochainement) :
  • ce, ci, ge, gi, gue, gui, geai, geon, gn, gné/nier, ill, ail,aille, eil, eille, euil, euille, ouil, ouille, s ou ss, tion, ay, oy, uy, ex.

CONSIGNES

IMPORTANT : il est essentiel de s’obliger à respecter l’ordre d’apprentissage des lettres.
On commencera donc par la boîte Niveau 1 et  la lecture des premières lettres, celle des syllabes et des premiers mots avec les phonèmes dont on peut faire durer le son.

Ce n’est que lorsqu’on aura parfaitement maîtrisé tous les exercices proposés à travers les jeux de la boîte Niveau 1 que l’on pourra utiliser les cartes de la boîte Niveau 2 et donc apprendre ces lettres dont on ne peut reproduire le son que dans une fraction de seconde.

Il en sera de même avec les boîtes des niveau 3 et 4

6 jeux (selon les niveaux) pour un apprentissage progressif

(Vidéo : nos conseils pour bien s’approprier la méthode)

Les différents exercices permettent un apprentissage bien compris de la lecture et sont présenté sous la forme de « jeux ».

Ils ont pour but de percevoir, renforcer et s’approprier l’apprentissage phonétique des lettres, l’écriture, la lecture d’une syllabe, et enfin la lecture phonétique des mots.

Ces jeux ont donc été numérotés de 1 à 6 pour les deux premiers niveaux.

On commencera toujours à jouer avec le jeu de Mémory. S’il est très facile, il permet de découvrir les cartes et de s’approprier leur utilisation. Très vite on alternera dans une même séance les 3 jeux suivants Coucou, le Magicien, A la queue leu leu qui facilitent la correspondance son-lettre-écriture et l’observation ainsi que la mémorisation de l’ordre de succession des lettres sur une même ligne.

Ce n’est que lorsque ces étapes seront bien assimilées que l’on poursuivra avec les deux derniers exercices et les jeux Bibiboom et Surprise.

 Durée des séances 

Les premières séances de jeux ne doivent pas dépasser 10 minutes pour éviter toute lassitude. Ceci pour permettre une utilisation répétée voire quotidienne et un partage du lien familial valorisant, sans énervement, fatigue ou peur de l’échec.

Quand progressivement l’enfant exprime le désir de continuer à jouer plus longtemps et si vous en avez le temps il est bien sûr possible de prolonger les séances.

Mais il a été prouvé que la répétition active renforce les procédés de mémorisation et d’apprentissage. Il est donc préférable de jouer souvent plutôt que de jouer longtemps.

Principes de base du jeu :

  • Rassembler 2 cartes paires à travers tous les jeux : une carte-son et une carte-lettre.
  • Raconter la petite comptine de la carte-son à chaque manipulation dès l’âge de 3 ans. Pour l’adulte accompagnant, il s’agit seulement de lire la carte. Exemple : «  Chat, j’entends le son « ch », les dents du fond serrées, je fais une toute petite bouche, ça souffle ».
  • Ne jamais nommer la lettre mais prononcer le son qu’elle produit. Exemple pour les lettres « ch » on ne dira pas « sé, ach », on soufflera pendant 3 secondes « chchch », les dents du fond serrées en faisant une toute petite bouche
  • L’enfant va mémoriser cette comptine et associer ce qu’il voit au bruit de chaque lettre.
  • Associer toujours le geste avec la carte-lettre et le mouvement de l’écriture indiqué par les flèches.

Pour une efficience dynamique : on proposera toujours à l’enfant de JOUER on évitera les synonymes du mot « apprendre » qui, pour certains enfants, sont aussi synonymes d’échecs successifs.

Descriptif des cartes

Descriptif d’une carte-son

descriptif-cartes-jeu-son

Descriptif d’une carte-lettre

descriptif-cartes-jeu-lettre

Nombre de joueurs en fonction des jeux :

  • En rééducation ou en famille : 2 à 5 joueurs
  • En classe :
    • L’enseignant organise des groupes de 4 à 5 enfants avec un animateur au début du jeu. Les parents sont invités à participer et à animer un ou plusieurs groupes.
    • L’enseignant joue avec toute la classe, ou une partie de la classe. Il affiche les cartes au tableau et invite un enfant à venir jouer avec lui.

Pour sans cesse réactiver ces associations mentales, BOOM je lis utilise plusieurs jeux où l’on s’amuse à retrouver deux cartes paires.