La dyslexie n’est pas une fatalité

La dyslexie est un trouble spécifique qui touche les mécanismes de l’écrit et de la lecture. Il affecte 5 à 10 % des enfants scolarisés.

Si pour l’Organisation Mondiale de la Santé la dyslexie se caractérise par un retard de deux ans dans l’apprentissage de la lecture, faut-il attendre que l’enfant soit en situation d’échec dès les deux premières années de l’entrée à l’école primaire et que l’incompréhension des manifestations de la dyslexie, soit à l’origine de véritables drames personnels et familiaux.

 Ne laisser pas des difficultés qui peuvent être compensées par l’entrainement et la rééducation devenir source de découragement et d’échec. La méthode BOOM je lis est aussi là pour vous aider.

Apprenez que ce sont les difficultés qui nous font progresser. Et les difficultés liées aux signes de dyslexie repérées précocement et compensées par un entrainement cérébral et le plaisir d’apprendre développent de nouvelles connections neuronales et peuvent devenir source d’enrichissement, de meilleure connaissance de soi et de confiance.

Aux Etats Unis les dyslexiques sont particulièrement sollicités et recherchés sur le marché de l’emploi parce qu’il est reconnu que les dyslexiques sont passés maîtres dans le développement de nombreuses stratégies mentales et dans la direction d’entreprises.

Il suffit de regarder les sites consacrés aux « dyslexiques célèbres » pour se convaincre du décalage des dyslexiques avec leur capacités intellectuelles, de leurs dons artistiques, de leurs performances diverses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *