Boom je lis et le bégaiement de la petite enfance

Le bégaiement de la petite enfance se caractérise par des répétitions de syllabe ou des blocages, des spasmes, des prolongements de sons. Le rythme de la parole est perturbé d’une manière très variable d’une personne à une autre.

Le bégaiement peut affecter durablement la communication, entraîner des troubles du comportement, des difficultés relationnelles. Le bégaiement de la petite enfance peut disparaître de lui-même, mais il est plus judicieux de se montrer vigilant dès son apparition. Il ne s’agit surtout pas de rabrouer l’enfant, de le stigmatiser ou de le faire répéter. L’enfant apprend par mimétisme, observez qu’il ne bégaiera pas lorsqu’il chante des comptines s’il les a bien mémorisées. Il faut que  l’adulte lui montre le bon exemple, qu’il s’exprime lentement et mélodieusement, en le regardant et en lui souriant. Prenez le temps de s’amuser avec lui, de l’écouter à des moments favorables. Si vous êtes dépassés par les tâches ménagères ou professionnelles, et qu’il vous pose des questions, dites lui que vous reprendrez la discussion un peu plus tard, et consacrez lui un instant privilégié. Introduisez le jeu « Boom Je lis », en racontant chaque carte avec une intonation mélodieuse et en lui demandant conformément aux règles de jeux de raconter lui-même les cartes chaque fois qu’il trouve une paire de cartes. « Boom je lis » ce sont des phrases courtes, rythmées, la comptine en est favorisée par les symboles et la répétition qui fait partie du jeu et non du dialogue que vous avez avec l’enfant. Si malgré vos efforts au bout de 3 à 6 mois vous ne constatez pas de progrès,  consultez le plus tôt possible et faites appel à un orthophoniste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *